La curieuse façon de pousser des noix de cajou

Les noix de cajou sont extrêmement populaires. Nos clients, tant de la vente au détail que du Food Service, les achètent fréquemment pour de nombreuses applications.

Nieuws image

Les noix de cajou sont extrêmement populaires. Nos clients, tant de la vente au détail que du Food Service, les achètent fréquemment pour de nombreuses applications. Mais ce délicieux produit naturel a une façon très particulière de pousser. 

La noix de cajou est la graine de l’anacardier. Cet arbre est originaire du Brésil, mais il est désormais cultivé dans de nombreuses autres régions tropicales. Le Vietnam est aujourd’hui le plus grand producteur de noix de cajou.

Cet arbre tropical produit des fruits dont la forme ressemble directement à celle de la noix de cajou en forme de rein. Au cours de la maturation, le pédoncule entre l’arbre et le fruit gonfle pour former un faux-fruit charnu ressemblant à un poivron. Ce fruit est au moins deux fois plus gros que la noix de cajou elle-même. Le fruit de l’anacardier se ramollit au moyen de la distillation à la vapeur. Cela permet ensuite de peler le fruit afin d’en exposer la graine, c’est-à-dire la noix de cajou. La noix de cajou crue est toxique et ne peut être consommée qu’après avoir été chauffée.

Le faux-fruit juteux, en revanche, peut être consommé cru immédiatement. La raison pour laquelle ce fruit est encore méconnu dans notre cuisine est qu’il ne peut pas être exporté. En effet, le fruit ne se conserve que quelques jours après la récolte, il est donc principalement consommé localement ou transformé en confiture.

Défilement vers le haut